"Danser la vie, comme ultime acte de résilience et de liberté .             De l’intime au collectif . . ." Kynsie



Kynsie commence à pratiquer la danse à l’âge de 6 ans au sein d’une troupe de Maloya (Musique et Danse traditionnelle de la Réunion) , au même moment elle intègre ses bases académiques en école de danse modern-jazz et ce pendant 11 ans .

Avec le temps , des croisements de routes et des rencontres clés ( Méthode Gaga d’Ohad Naharin , Cie Humanhood, Maitre Ke Wen) , elle développe peu à peu un langage corporel qui lui est propre . Une danse non figée et organique d'où émerge spontanément une énergie brute . 

En atelier , son approche globale et accessible offre un environnement safe permettant une possible intimité avec soi-même . Comme un accompagnement rentrant ici en résonance avec la recherche proposée par Denis , ces temps portés sur le corps sont une occasion d’explorer le sensible . Libérant ainsi des espaces, dénouant les tensions, via des outils inspirés du Qi Gong et de la danse, mais aussi par l’étirement des corps ou encore le lâcher prise.

Aujourd’hui, Kynsie ne souhaite s’attacher à aucune étiquette sinon celle d’expérimentale et propose avec le musicien 69db une immersion dans le mouvement et la musique en conscience au sein du projet Wave Arising . 

« J’apprends et partage à partir de là .
Le corps qui écoute 
La résonance d’un son , l’apprivoisement d’un silence
L’espace sonore qui peu à peu se dessine et vient se fondre au mouvement
A la fois absente et très présente j’ai parfois l’impression que l’intérieur et l’extérieur se confondent . . . dans un va et vient permanent .
A travers la danse, je trouve beaucoup de force dans la vulnérabilité . Une vulnérabilité à être soi . Faisant corps avec les autres dans une improvisation qui souvent repousse nos barrières mentales, le mouvement devient alors méditatif et le geste un rituel .
Peu importe la forme .  
J’apprends et partage à partir de là  » .